Mercatique

La veille informationnelle en commerce, marketing...

Les articles RSS

  • Le marketing digital

    , par Béatrice Martin

    Le marketing digital regroupe tous les outils interactifs digitaux pour promouvoir les produits et services dans le cadre de relations personnalisées et directes avec les consommateurs. Il concerne tous les points de contacts digitaux : Internet, Smartphones, tablettes…

    Son développement est porté par les usages qui se modifient : multi écran et multi tâches ; la consommation de média se démultiplie et se complexifie aussi. Il est donc temps de faire le point sur les formes du marketing digital et sur les modifications que l’évolution de celles-ci ont entrainée sur la manière de communiquer des marques. La communication digitale couvre des objectifs de notoriété et d’image (branding) mais aussi de performance (vente et enrichissement de base de données). De nouveaux canaux s’imposent comme le search dans les moteurs de recherche (permettant un ciblage plus pertinent, une insertion dans le parcours client) et le display (publicité sous forme comme les bannières, pavé, etc..). Ces outils de communication permettent aux marques de générer de nouveaux contacts, d’être plus en affinité avec leur cible.

    Au sein de ces nouvelles actions de communication digitale, les réseaux sociaux représentent la nouvelle priorité des directions marketing qui doivent apprendre à les connaître, à mieux les appréhender pour mieux les contrôler et les intégrer dans leurs dispositifs de communication.

    Le marketing digital facilite et favorise la mise en place du marketing participatif, lequel amplifie les phénomènes de diffusion de l’information et contribue à transformer le bouche à oreille en marketing viral contrôlé plus ou moins par les marques. Le marketing digital surpasse les autres formes de marketing sur le plan du ciblage en permettant de combiner de multiples critères de sélection des acheteurs potentiels. D’ailleurs, les outils de ciblage utilisés sont souvent à la frontière de la légalité mais aussi tout simplement du respect de la vie privée des internautes. Les outils du marketing digital grâce à leurs nouvelles formes sont plus performants, plus impliquant. Ils conduisent les annonceurs à être très attentifs au retour sur investissement (ROI) des sommes investies. Cette attitude ROIste est facilitée par le développement et la mise en place d’indicateurs de mesure.

    La profession cherche à la fois à s’organiser pour mettre en place un langage commun d’indicateurs de performance et prendre aussi un peu de recul vis à vis des indicateurs disponibles pas toujours adaptés pour mesurer des résultats marketing de long terme ; et dans le même temps s’efforce de respecter la pertinence de chaque acteur qui repose sur l’exclusivité des outils utilisés.

    Enfin une nouvelle typologie émerge : les annonceurs doivent donc apprendre à gérer le média qu’ils paient au travers de la publicité (paid media), celui qu’ils possèdent et maitrisent au travers de leur site Internet (owned media) et celui qu’ils gagnent par le seul effet de leurs actions et du bruit qu’elles génèrent sur la toile.

  • Marketing durable et écoconception

    , par Mickaël Lesage

    Le développement durable est une préoccupation de plus en plus prépondérante dans l’esprit des consommateurs. Certains d’entre eux changent leurs comportements et leurs habitudes de consommation et développent une résistance par la consommation ou à la consommation. Face à cette évolution, certaines (...)

  • La mesure de la performance du marketing

    , par Béatrice Martin

    Le marketing holiste est confronté à une recherche du ROIM (retour sur investissement marketing) dans un contexte de recherche d’amélioration de ses performances au travers son efficacité et son efficience. Les dépenses marketing doivent être justifiées et la rentabilité des actions prouvée. Cette (...)

  • E-administration et marketing

    , par Mickaël Lesage

    Introduction Traditionnellement, on aurait plutôt tendance à penser que l’Administration et le marketing sont deux notions antagonistes. Le marketing est la science qui consiste à concevoir l’offre d’un produit en fonction de l’analyse des attentes des consommateurs, et en tenant compte des capacités (...)

  • La veille, une approche globale et stratégique

    , par Béatrice Martin

    Selon BADOT et COVA [1], le pouvoir s’est déplacé, glissant de l’accès des matières premières à l’accès aux sources d’information et à l’information. Cette nouvelle nécessité explique donc que l’une des conditions de survie de la firme est la veille quelle que soit son domaine d’étude. Pour BURGAUD, la veille (...)

  • Une approche multidimensionnelle de la marque et des notions adjacentes

    , par Benjamin Guillou

    Le concept d’image de marque a fait l’objet de nombreuses recherches relativement récentes, dans la mesure où celui-ci s’est vraiment développé dans les années 1990. Très vite, de nombreuses définitions ont vu le jour restant tout de même cohérentes les unes avec les autres malgré le nombre conséquent de (...)

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)