PROJET PÉDAGOGIQUE : Accueil et suivi des baccalauréats professionnel en STS BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI Formation – Dispositif BTS 1+1 - Année scolaire 2008-2009

, par Claude Lambert Jaulin, Frédérique Dubouchet, Ghislaine De La Chaise, José Da Silva Marques, Lydia Boutrois, Nathalie Desrochers, Pascale Lanux

Lycée Camille CLAUDEL
20, rue de la Lyre
78711 Mantes La Ville

 ÉTAT DES LIEUX

BACS PRO EN STS – Octobre 2008

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI –Dispositif 1+1

Promotions précédentes

Promotion BTS 1
(Nombre BAC PRO en 1re année STS)
BTS 2
(Nombre BAC PRO en 2nde année STS)
Admis % admis BAC PRO % réussite de la section
Promotion 1
Juin 2006
13 7 + 2 redoublants
(démission de 6 bac pro)
5 56,00 % 62,50 %
Promotion 2
Juin 2007
6 4 + 1 redoublante
(démission de 2 bac pro)
4 80,00 % 82,50 %
Promotion 3
Juin 2008
8 5
(démission de 3 bac pro)
3 60,00 % 84,00 %

Promotion 4 (2007-2009)

BTS 1re année : 2007/2008 : Effectif stabilisé de 21 étudiants dont 8 BAC PRO

Origine Nombre
BAC PRO Comptabilité 3
BAC PRO Secrétariat 5
BAC PRO Commerce 0

Soit 38 % de l’effectif

BTS 2e année : 2008/2009 : Effectif stabilité à 14 apprentis (dont 5 BAC PRO)
(7 démissions entre la première et la seconde année)

Origine Nombre
BAC PRO Comptabilité 1
BAC PRO Secrétariat 4
BAC PRO Commerce 0

Soit 36 % de l’effectif

Promotion 5 (2008-2010)

BTS 1re année : 2008/2009 : Effectif stabilisé de 30 étudiants (dont 14 BAC PRO)

Origine Nombre
BAC PRO Comptabilité 9
BAC PRO Secrétariat 3
BAC PRO commerce 1
BAC PRO Services 1

Soit 47 % de l’effectif

  PROJET PÉDAGOGIQUE
BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI
Dispositif 1+1

Objectifs poursuivis lors de la création du BTS 1+1

  • Favoriser la poursuite d’études des élèves de Baccalauréat Professionnel en Section de technicien supérieur en mettant en valeur leurs acquis professionnels. Il s’agissait ainsi d’éviter leur fuite en alternance classique (2 ans), rythme avec lequel ils rencontrent un fort taux d’échec à l’examen,
  • Permettre aux élèves de Baccalauréat Technologique d’intégrer l’apprentissage de manière progressive et encadrée.

Pour répondre à ces objectifs, nous recherchons un équilibre des origines scolaires lors du premier recrutement (RAVEL) de mai, à savoir :

  • 50 % de Bac Professionnels
  • 50 % Bac technologiques, généraux ou réorientation (ex : Fac, IUT)

Les candidatures spontanées ou tardives font souvent l’objet d’un entretien.
Le recrutement est arrêté une première fois mi-juillet et reprend (s’il reste des places vacantes) fin août jusqu’à fin septembre.

Démarche pédagogique

Une progression a été élaborée sur les deux années de BTS en partant de situations réelles (majoritairement en partenariat avec des entreprises d’apprentissage qui accueillent des BTS 2e année).

Une transversalité a été mise au point pour les trois pôles professionnels (administratif, commercial et comptable) et le pôle économie-droit à savoir :

  • en BTS 1 : 4 thèmes (avec 4 entreprises)
    • l’entreprise et son environnement
    • les opérations courantes
    • la gestion du personnel
    • les opérations de fin d’exercice
  • en BTS 2 : 3 thèmes (avec 3 entreprises)
    • l’analyse comptable
    • budgets et investissement
    • calculs et analyse des coûts

Pour chacun des thèmes abordés, des situations professionnelles communes aux trois pôles sont mises en place. Annonce d’une problématique commune suivie de pistes de réflexion pour aborder les parties spécifiques à chacun des pôles.

Les professeurs de langues suivent également cette progression pour aborder les différents thèmes liés au monde professionnel.

Travaux de groupe :

Mise en place le plus souvent possible de travaux de groupe. Chaque groupe étant constitué en fonction de l’origine scolaire et/ou des profils des étudiants (profil commercial, administratif, comptable, littéraire, économique, Bac pro et autres Bac).

Objectifs :

  • éviter au maximum les cours magistraux,
  • coller à la réalité professionnelle,
  • pour permettre un partage des savoirs et compétences et créer également une émulation collective. Utilisation pédagogique du vécu professionnel et des origines des étudiants.

« Valorisation » des Baccalauréats Professionnels
(Deux exemples)

A - Compétences informatiques : 3 étapes

Évaluation diagnostique :

Mise en situation professionnelle concrète avec application informatique : recherche d’informations (Internet, codes, Francis Lefebvre), traitement de l’information à l’aide de l’outil informatique. Distribution de fiches techniques pour les connaissances de base. Utilisation de l’outil « aide » du logiciel.

Elles permettent d’évaluer les compétences acquises et celles à développer dans l’utilisation des logiciels de base (Tableur, Texteur, Internet).

Acquisition des compétences minimales :

Lors de la séance suivante, constitution de groupes de niveau (groupes de deux étudiants) pour aborder les compétences non acquises (correction de l’évaluation diagnostique). Distribution de fiches techniques complémentaires.

Les étudiants originaires d’un Baccalauréat professionnel sont mis en avant puisqu’ils prennent en charge la formation d’un étudiant (non originaire de Bac pro) sur les compétences de base dans les logiciels de traitement de textes et tableur.

Évaluation formative :

Nouvelle mise en situation professionnelle pour vérifier les acquis.

Les étudiants complètent, au fur et à mesure de ces étapes, une grille d’auto-évaluation (annexe 1). Un bilan individuel est ensuite réalisé afin de faire le point sur les connaissances minimales.

B – Apprentissage des bases comptables

1) Juste après la séance sur les flux dans l’entreprise (bases) :

  • travail par groupe de deux ou trois sur un exercice simple d’enregistrement des flux au journal (un Bac pro « coache » un ou deux non-comptable(s)). Ce travail permet à l’étudiant originaire d’un Bac pro d’expliquer les techniques comptables de base (enregistrements : achat, vente, encaissement, décaissement). Il transmet son savoir à ses camarades, ses conseils, sa méthode de travail.

Rôle du professeur :

  • constitution des groupes
  • passage auprès de chaque groupe pour discuter, vérifier les méthodes de travail, de présentation, d’enregistrement
  • interrogation les non-comptables sur les conseils et aides donnés par son « coach ».

2) A l’issue des séances traitant des difficultés comptables (Réduction, Frais accessoires, Avoirs, EU, immobilisations…), un dossier de mise en situation en entreprise est distribué.

  • Création de groupes de travail (4 étudiants : 2 à formation comptable avec 2 non-comptables) ;
  • Mise en situation professionnelle avec un dossier d’entreprise et distribution de multiples pièces comptables à étudier, à classer, à enregistrer ;
  • Chaque groupe est amené à réfléchir sur :
    • la méthode d’organisation du travail pour la gestion des documents (29 pièces comptables : factures d’achat, de ventes, souches de chèque, chèques, pièces de caisse…) ;
    • la méthode de traitement des informations (éléments à prendre en compte sur chaque document, éléments à enregistrer en comptabilité) ;
    • la méthode d’enregistrement des documents (classement, enregistrement chronologique, journal unique…) ;
    • la partie analyse et utilité du travail réalisé (analyse des résultats, travail sur un compte).
  • Chaque étudiant produit un journal comptable manuscrit qui servira à l’approche du logiciel de comptabilité ;

Rôle du professeur :

  • Présentation du dossier, consignes de bases,
  • Intervention ponctuelle dans chaque groupe : écoute des explications, conseils donnés par l’étudiant à formation comptable, reformulation des consignes, aide.

Bilan : Ces travaux de groupes en comptabilité sont très appréciés de tous les étudiants :

  • le « Bac pro » est valorisé par ses compétences, transmet bien les consignes, donne beaucoup de conseils, prend son rôle avec beaucoup de sérieux ;
  • le « non comptable » apprécie cette aide personnalisée, peut apporter sa façon de voir et pose très souvent des questions pertinentes qui entrainent un débat au sein du groupe ;
  • cohésion de la classe, incitation à l’entraide, au partage des connaissances.

« Soutien » des Baccalauréats professionnels (Deux exemples)

A – Management des entreprises

Réalisation de « Cas d’entreprise ».

Groupes de 4 (dont 2 bacs pro) formés par le professeur ;
Analyse des questions à traiter, consignes de travail données par le professeur ;
Les étudiants font tous une première lecture des documents puis par groupe : Confrontation des avis sur l’analyse de documents, confrontation des idées, opinions de chacun ;
Réponses aux questions une fois que le groupe s’est mis en accord sur les éléments de réponse.

B – Droit – Économie Générale

Des thèmes d’études sont proposés aux étudiants.

Formation de groupes de travail formés par le professeur ;
Recherche des informations (Manuels, dictionnaires, codes, Internet, revues..) ;
Traitement des informations et présentation du travail par une note de synthèse ou note d’information (support informatique) ;
Présentation orale d’une synthèse sur le thème ; distribution de chacune des synthèses à l’ensemble de la classe.

Bilan :

Ces travaux de groupes, dans des disciplines plus généralistes, permettent :

  • aux étudiants issus de Bac pro :
    • d’avoir une aide sur l’analyse et la compréhension de documents économiques et juridiques ;
    • de confronter les visions avec ses camarades plus à l’aise sur l’analyse de documents ;
    • d’ouvrir une discussion, un débat sur des idées, des contenus
    • d’apporter une réflexion plus poussée que s’il avait fait le travail individuellement.
  • aux étudiants issus d’un bac général ou technologique :
    • d’apporter une aide à l’analyse de documents ;
    • d’expliquer des principes ou termes cités dans les documents ;
    • de montrer et partager sa capacité de synthèse et d’expression.

Ces travaux de groupe sont importants dans la mesure où nous avons remarqué que les bacs pro comprennent globalement les documents mais ont des difficultés à analyser, à restituer les informations en ayant du recul et à mettre en place une capacité de réflexion.

En début d’année, lorsque des travaux d’analyse de documents sont fait en individuel dans le groupe classe, les « bacs pro » se sentent souvent en difficulté. Lors des entretiens individuels, on a pu relever comme réflexions :

« …les Bacs généraux, ils ont toujours finis de lire avant nous et ils ont tout compris alors que nous, on passe plus de temps à essayer de comprendre… »
« …ils répondent bien aux questions, on ne les comprend pas toujours quand ils parlent… »
« …ils ont du vocabulaire… »
« … on n’ose pas aller les voir, leur parler… »

Ces réflexions nous ont conforté dans notre choix de multiplier (quand cela est possible et sans que cela deviennent systématique au risque de perdre ses effets escomptés) les travaux de groupe.

Gestion des étudiants

Documents créés pour assurer le suivi des étudiants

  • fiche unique de renseignements individuelle
  • fiche de suivi individuel lors des entretiens
  • cahier de suivi des absences et des justificatifs
  • tableau de suivi des actions professionnelles

Suivi

  • entretien individuel avec tous les étudiants. Travail de suivi plus poussé avec les Bac Pro sur la méthode de travail, méthode d’apprentissage des cours, temps de travail à la maison, organisation… (cahier de suivi). Ce suivi est réalisé avec les professeurs du domaine professionnel sur les heures d’informatique ou lors de rendez-vous APA ;
  • sur la période des trois premiers « jeudi » d’APA : travail sur la mise en forme professionnelle du CV, de la lettre de motivation. Travail corrigé individuellement. Beaucoup de temps consacré à l’explication des APA, liste d’exemples et aide à la recherche d’une première entreprise adaptée à chaque étudiant (activité de l’entreprise, localisation, goûts de l’étudiant… : entretien avec un professeur qui va guider cette première recherche). Mise en confiance nécessaire pour rassurer les étudiants, les APA font peur :
    • aux Bac Pro : peur de ne pas être à la hauteur pour mener un projet avec prise d’initiatives, création, résolution de problèmes ;
    • aux autres étudiants : approche du monde de l’entreprise, communication professionnelle et utilisation de l’outil informatique.
  • un professeur référent pour chaque étudiant pour le suivi de ses APA,
  • journée d’insertion avec les étudiants de seconde année (qui sont en alternance et dans un autre établissement), afin de faciliter l’échange sur la formation. Ateliers en groupe où les secondes années présentent concrètement des dossiers d’ABI, d’APA, parlent de leur expérience en entreprise, leurs missions. Les apprentis de bac pro sont incités à parler de leurs difficultés rencontrées en cours mais aussi de leur facilité d’insertion en entreprise ;
  • participation des BTS 1 aux salons des études supérieures dans le bassin Mantais ; participation aux journées portes ouvertes du lycée, de l’IFA (journées nationales de l’apprentissage) ; dans le but de faire parler les étudiants avec les lycéens ;
  • incitation à l’entraide qui permet pendant l’ensemble des cours et en dehors de partager les connaissances de l’un pour aider l’autre en difficulté. Une réciprocité est évidente entre les compétences professionnelles d’un titulaire de bac pro qui va aider son camarade en informatique, comptabilité, administration et un titulaire de bac général ou technologique pour les matières où les compétences d’analyse et de réflexion sont nécessaires (économie-droit, français, anglais). Ce partage des savoirs est important et nécessaire car il permet une valorisation de chaque étudiant dans des domaines différents.

Points forts du dispositif BTS 1+1

Cette nouvelle organisation du BTS en 1+1 semble convenir :

  • aux besoins des entreprises car le contrat d’apprentissage ne porte que sur un an et les jeunes apprentis sont mieux formés grâce à la 1re année sous statut scolaire ;
  • aux attentes des étudiants qui recherchent à la fois l’acquisition de solides bases de connaissances, un encadrement tout au long de leurs 2 années de formation et une réelle expérience professionnelle ;
  • De nombreux apprentis signent un contrat de travail dans leur entreprise d’accueil à l’issue de leur période d’apprentissage.

Cette nouvelle formule permet ainsi à l’équipe pédagogique de constater l’évolution positive de l’étudiant au cours de sa formation, notamment lors de son alternance en 2e année. En effet, il acquiert une maturité professionnelle qui lui permet de donner du sens aux connaissances théoriques acquises, de perfectionner son aisance relationnelle et de mieux répondre aux exigences professionnelles (qualité des travaux, esprit d’initiative, investissement personnel…).

Difficultés rencontrées

Au regard des cinq années d’expérience, nous constatons que les difficultés surviennent principalement :

  • en anglais où les étudiants de Bac Professionnels ont des difficultés à atteindre le niveau requis à l’examen du BTS ;
  • en français : forte disparité des capacités d’analyse et d’écriture entre les étudiants issus de bac professionnel et ceux des filières générales ;
  • en économie où l’approche des concepts est plus généraliste et demande plus de culture générale et connaissances personnelles (curiosité, écoute des informations, lecture de journaux…) ;
  • dans les méthodes de travail (ne savent pas toujours s’organiser et gérer les priorités) ;
  • dans les méthodes d’apprentissage (apprendre un cours, des notions, repérer les notions fondamentales à retenir, ré-exploiter les connaissances dans les travaux de rédaction et d’analyse).

Globalement, des difficultés d’analyse, de recul et d’écritures sont détectées chez les étudiants titulaires d’un bac professionnel. Ce qui conforte notre choix de renforcer les horaires sur ces matières.

Abandons :

Malgré tout notre investissement, nous constatons que certains étudiants quittent la formation en cours pour diverses raisons :

  • réorientation (BTS AD, alternance sur 2 ans),
  • arrêt des études pour un emploi ou une formation qualifiante,
  • difficultés trop prononcées.

Ces constats seraient à rapprocher avec les abondons dans les autres formes de BTS (statut scolaire sur 2 ans ; alternance sur 2 ans)

Travail en amont avec les « Bac Pro »

Pour assurer une meilleure intégration et réussite des Bac Pro, on a pensé qu’il fallait mieux intervenir pendant leur formation en Bac Pro.

Avec les 10 classes de bac pro de notre établissement, nous avons mis en place un partenariat et échange avec nos collègues.

Sensibilisation des professeurs

  • Constats liés au profil d’un jeune issu de bac pro
  • Travail sur la méthodologie de la synthèse
  • Travail sur l’analyse de documents et recherche de l’information
  • Mise en avant de l’importance et du volume du travail personnel

Sensibilisation des élèves

  • Intervention dans les classes de première et seconde année de bac
  • Les profs de Bac leur parlent très rapidement de l’orientation en STS et des exigences de la formation

Immersion

  • Mise en place de journées d’immersion dans la classe de BTS dès la première année de Bac pro pour les élèves volontaires

Interventions extérieures

  • Intervention des étudiants issus de bac pro dans leur lycée d’origine
  • Contact entre les enseignants des différents lycées du bassin (présentation du 1+1)
  • Participation à des forums sur les études post-bac

Immersion de Bac Pro en STS

Accueil d’élèves de première et terminale bac professionnel dans la classe de BTS 1.

Organisation :

  • une journée d’immersion en cours (choix d’une journée de cours avec de l’économie et/ou du droit, du français, de l’anglais et de l’enseignement professionnel) ;
  • un étudiant référent par élève de bac pro pour la journée (2 élèves de bac pro maximum par jour) ;
  • un dossier d’accueil remis à l’élève (plaquette de présentation du BTS, emploi du temps de la classe, cours traités pendant la journée, un document support d’analyse et auto-évaluation pour chaque matière abordée dans la journée ;
  • bilan individuel avec l’élève de bac pro et un professeur de STS le soir même ou le lendemain pour retravailler sur les cours abordés, les remarques, l’analyse, les questions ;
  • bilan avec le professeur principal de bac pro pour travailler sur le projet de poursuite d’études en STS (méthode de travail, organisation, points forts, points faibles à travailler).

Les élèves de bac pro volontaires sont proposés par le professeur principal de bac pro après plusieurs étapes de travail :

    • présentation du BTS faite dans la classe en amont ;
    • accord de l’équipe pédagogique (lors du conseil de classe) pour la poursuite en STS,
    • discussion de l’élève avec son professeur principal pour son projet de poursuite en STS ;
    • élève volontaire pour assister à une journée de cours en STS (sachant qu’il devra rattraper sa journée de cours de bac en plus).

Objectifs :

  • immersion d’une journée dans un cadre de travail différent de la classe de Bac pro (ambiance, travail, attention) ;
  • découverte de méthodes de travail différentes (cours, travaux de groupes, utilisation de l’outil informatique pour la recherche d’informations, analyse, synthèse des idées, du cours…) ;
  • confronter l’élève de bac aux difficultés que rencontrent les étudiants issus de Bac Pro ;
  • mais aussi (à travers le suivi d’un cours d’enseignement professionnel notamment) lui montrer qu’il a des connaissances et compétences ré-exploitées en STS (des bases solides qui lui permettent « de trouver sa place » en STS) ;
  • l’étudiant référent sera dans la mesure du possible titulaire d’un Bac Pro pour assurer un échange, un constat des difficultés et points forts ;

Grille bilan & auto-évaluation pour chaque cours abordé :

  • chaque élève doit remplir une grille d’auto-évaluation à l’issue de la séance suivie (Annexe 2)
  • le professeur porte également un avis sur cette grille d’évaluation

Ces grilles regroupées à l’issue de la journée d’immersion seront analysées et commentée lors de l’entretien individuel avec l’élève et son professeur principal.

Travaux menés sur l’année scolaire 2008-2009

Action mise en œuvre Détail Période
Bilan individuel de chaque étudiant titulaire d’un bac pro [1]
  • point sur son bac obtenu (points forts, points faibles, son expérience en entreprise, son avis sur ses acquis…) = le mettre en confiance ;
  • déterminer son projet professionnel.
Septembre
Octobre
Suivi individuel Suite au premier entretien :

  • point sur les impressions de l’étudiant (difficultés rencontrées, points forts) ;
  • organisation dans son travail ;
  • bilan par matières, résultat des évaluations ;
  • détecter les besoins en soutien (pendant les vacances scolaires).
Octobre
puis 1 fois par trimestre minimum (ou dès que nécessaire)
Outils d’aide au travail [2]
  • salle de cours en libre service le midi (à partir d’octobre) avec les ordinateurs ;
  • achat de 15 dictionnaires de français (un dictionnaire pour deux) afin d’inciter les étudiants à consulter le dictionnaire dès qu’ils sont bloqués par un terme = supprimer au maximum les lacunes liées au vocabulaire ;
  • achat de 5 dictionnaires anglais-français ;
  • achat de 5 dictionnaires espagnol-français.
Octobre
Soutien [3] [4] Soutien en français
Soutien en économie-droit (en fonction des besoins)
Soutien en langues (avec un travail ciblé sur la méthode d’organisation, de travail, d’analyse et de rédaction)
Octobre
Novembre
Présentation du BTS [5] Dans toutes les classes de 1re et Term Bac Pro du lycée (par les anciens élèves de bacs pro). Novembre
Décembre
Travail avec les professeurs de bac pro
  • points forts et difficultés rencontrées par les étudiants issus de bac pro ;
  • attentes et exigences du BTS ;
  • participation à une séance en STS.
A partir de novembre
Accueil d’élèves de bac pro Immersion d’une journée dans la classe de STS :

  • préparation de l’arrivée de l’élève,
  • désignation d’un référent,
  • bilan individuel,
  • grille d’évaluation et auto-évaluation,
  • bilan avec le professeur principal de Bac pro.
A partir de novembre (en fonction des PFE)
Journée professionnelle d’intégration
  • visite d’une entreprise, débat avec des professionnels ;
  • rencontre avec les BTS 2e année en alternance qui suivent les cours à l’IFA de Mantes et non au lycée.
A redéfinir pour cette année
Journées Portes Ouvertes Présence en permanence lors de ces journées d’étudiants issus des différents baccalauréats. A partir de février

Annexe 1 : Fiche d’auto-évaluation

Annexe 1

Annexe 2 : Accueil Bac Pro en classe de BTS

Annexe 2

Pour télécharger cet article au format pdf, cliquer sur le lien ci-dessous :

Projet accueil et suivi en STS AG PME-PMI

Notes

[1Ces actions sont également réalisées, proposées aux autres étudiants de la section

[2Ces actions sont également réalisées, proposées aux autres étudiants de la section

[3Ces actions sont également réalisées, proposées aux autres étudiants de la section

[4Action de soutien menée dans le cadre du dispositif expérimental de réussite au lycée.

[5Ces actions sont également réalisées, proposées aux autres étudiants de la section

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)